le café peut être source de stress

Le café : stimulant mais non destressant

Pour les bourreaux de travail et les personnes surmenées, le café représente souvent le meilleur des carburants et est l’élément indispensable de la journée. Pour beaucoup, il aiderait à être plus performant, plus éveillé et favoriserait même la bonne humeur. Malheureusement, le café n’aurait pas seulement que des conséquences positives sur notre santé et l’effet rebond qu’il provoquerait ne serait pas à notre avantage, selon certaines études, notamment par rapport à notre niveau de stress.

 

Le rôle de la caféine

La caféine est un élément prépondérant du café et compose aussi, beaucoup d’autres aliments tels que le coca, le thé ou encore le chocolat. Elle est capable de stimuler l’organisme et d’aider à être plus concentré. Mais son impact a un effet différent en fonction des personnes, nous ne sommes pas égaux quant à son assimilation et à son élimination. C’est pourquoi certains peuvent ressentir des palpitations ou un certain malaise après seulement deux tasses, alors que d’autres pourraient en boire toute la journée.

En tant que stimulant, le café a un effet sur notre état de veille en jouant directement sur nos neurotransmetteurs, petites molécules présentes dans le cerveau, et notamment sur ceux qui permettent et facilitent l’endormissement. De plus, cela augmente aussi notre taux d’adrénaline, qui provoque un rythme cardiaque accéléré et augmente notre tension musculaire. Cela peut être d’une certaine aide dans les moments les plus éprouvants mais à long terme notre corps se fatigue.

 

Avec déjà deux tasses de café par jour, du stress peut être créé

 

 

Conséquence d’une surconsommation de café

Evidemment, rester éveillé et en alerte quand une urgence se produit au travail est essentiel. Mais au quotidien, cela crée à notre organisme un sentiment de stress continu et peut occasionner des maux de tête, des douleurs aux épaules, de la nervosité et même entraîner une baisse de la concentration et de la mémoire, due à un sommeil perturbé.

La surconsommation de café est donc loin d’être un atout sur le long terme. Outre le fait qu’elle augmenterait considérablement notre niveau de stress, elle diminuerait dans le même temps nos performances. De plus, en fonction des personnes, d’autres troubles peuvent subvenir comme par exemple des problèmes de déshydratation, le café ayant des propriétés diurétiques.

 

Alternatives au café

Comme toute chose, ce n’est pas un peu de café qui risque d’être nocif, mais l’excès. On estime en général qu’au-delà de deux tasses par jour, la surdose est déjà atteinte. Alors si l’on veut diminuer notre consommation pour voir si finalement nous ne nous en sentirions pas mieux, il est recommandé de le faire progressivement pour éviter les effets de manque.

Et si la consommation de café a pour but de nous stimuler, il existe d’autres moyens pour nous aider à être au mieux de notre forme. Par exemple, un grand verre d’eau fraîche accompagnée d’un jus de fruit pressé, comme le citron, apporte l’hydratation nécessaire, les fibres et les vitamines pour réussir à gérer le stress de la journée, sans avoir à subir les effets néfastes du café.

Suivez-nous:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *