Malgré son but d'apporter la paix, la religion peut apporter beaucoup de stress

Religion : stress ou espoir ?

Si la quête d’une certaine spiritualité est souvent considérée comme un moyen de s’accomplir et de se construire, la religion en elle-même avec ses dérives et ses extrêmes ne semble plus permettre d’accéder à une élévation de l’âme. Elle est même devient une source de stress très important. Pourtant, ça n’est pas d’aujourd’hui que datent les aspects sombres de la religion. Depuis toujours, elle est liée aux guerres et au pouvoir.

Néanmoins, même encore aujourd’hui, la foi et l’espoir qu’elle peut procurer à certains individus dans les moments les plus difficiles montrent le moteur qu’elle peut être, et un bouclier contre toutes formes de stress. Ainsi, comme cela est souvent le cas, on peut trouvez à la fois beaucoup de bien et beaucoup de mal. Mais voyons cela plus en détails.

 

Lors de conflits

La religion peut provoquer des conflits entre différents peuples mais aussi au sein d’une même nation. Bien qu’elle puisse être une puissante motivation de paix et d’unité, elle peut entre-déchirée des personnes faisant partie d’un même ordre religieux. De plus, elle est aussi capable dans certaines situations de mettre à mal l’ouverture à d’autres cultures, ainsi que la diversité des idées. Et lorsqu’il y a conflit, le stress apparaît.

Cependant, la religion aide à mieux tenir le coup dans ce genre d’environnement stressant. Lorsqu’elle n’est pas liée au conflit en lui-même, on peut remarquer que les personnes religieuses sont plus heureuses que les athées et peuvent réussir à mieux gérer la situation. Elle apporterait un espoir et un optimisme dont seraient peut être privé les personnes moins croyantes.

 

La religion peut être soit une source de stress soit une source d'espoir.

 

Source d’espoir

On retrouve cet état positif renforcé par la religion lors de soucis de santé par exemple. La foi favoriserait la guérison, notamment en cas de problèmes cardio-vasculaires ou de cancers, en poussant le patient à s’accrocher à la vie, comme si grâce à Dieu tout était possible. Les états de stress seraient alors moins forts avant une opération pour les personnes croyantes que pour les athées.

La religion peut alors diminuer notre stress parce qu’elle suscite en nous des pensées positives et des sentiments sains. Ceci est tout l’inverse du mauvais stress qui provoque des pensées noires et des sentiments négatifs. Ainsi, on peut voir que l’espoir et l’optimisme généré par la religion sont de véritables armes pour gérer tout événement anxiogène.

Pour finir, on peut dire que la religion peut être véritablement à double tranchant. Elle peut soit aggraver considérablement les choses soit sauver des vies, comme un couteau qui peut se révéler une véritable arme ou bien un outil efficace. C’est à nous qu’il revient d’en faire un bon usage.

Suivez-nous:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *