Stress des élections : A quel point sommes-nous touchés ?

Les élections sont synonymes de changements et parfois de nouveautés. C’est pour cela, comme pour tout ce qu’on a du mal à maîtriser, que le stress a tendance à se faire davantage sentir pendant ces périodes. D’autant plus que le résultat ne dépend pas uniquement de nous-mêmes mais de la majorité.

 

Les élections et leur impact sur notre avenir

Entre promesses et impératifs, les programmes des différents candidats nous font miroiter tout un éventail de possibilités. Certaines propositions ont tendance à nous rassurer en nous faisant espérer une amélioration de notre qualité de vie ou de nos avantages. En donnant de l’espoir, les candidats peuvent abaisser le niveau de stress de la population.

Mais comme on peut le constater, ce n’est pas ce que les personnes ressentent dans la plupart des cas. La déception, liée à la vie politique et aux manquements de ses promesses, a fini par désillusionner la majorité des électeurs. Ainsi, les solutions proposées aux grands problèmes rencontrés sont souvent source de stress.

C’est encore plus le cas quand les déclarations sont en totale contradiction avec ce qu’on pense ou ce qu’on espère. Cela génère alors une grande inquiétude face à l’avenir. Au lieu de l’espoir, c’est l’incertitude qui va s’installer dans les cœurs de la population. En effet, se sentir complètement dépendant du bon vouloir et des décisions d’un dirigeant et de son gouvernement a de quoi susciter du stress.

 

Les élections peuvent être source de stress

 

 

Comment diminuer notre inquiétude

Le niveau de stress est tributaire de la connaissance que nous avons d’une situation donnée. C’est pourquoi, bien se renseigner et veiller à avoir des informations exactes peut aider à nous rassurer, ou en tout cas à ne pas augmenter nos angoisses. Il faut donc limiter autant que possible la quantité d’informations qui va nous parvenir. Cela a pour but de s’attacher davantage à la qualité des renseignements, pour ne pas nous faire polluer par tous les scoops médiatiques plus ou moins douteux.

On peut aussi diminuer le visionnage des chaînes d’informations continues. Passer un boucle une nouvelle qui nous inquiète ne peut pas avoir un effet relaxant sur notre mental, bien au contraire. Dans le même sens, il est important de ne pas oublier de prendre du temps pour soi pour se vider la tête et penser à autre chose.

Enfin, les élections sont souvent la source de conflits entre individus. La politique ne crée pas toujours la paix dans les ménages. Il n’est donc pas nécessaire de toujours évoquer ce genre de sujet. Cela vaut aussi pour les commentaires sur les réseaux sociaux. Se concentrer sur les bonnes relations qu’on entretient avec son entourage et le bonheur qu’on en retire fait partie des clés pour entrevoir l’avenir avec confiance.

Suivez-nous:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *