Le stress peut jouer sur notre accumulation de graisses et donc sur notre prise de poids.

Comment éviter la prise de poids face au stress ?

De nos jours, il est connu qu’une alimentation équilibrée et une pratique sportive régulière sont les clés de la réussite pour avoir une silhouette harmonieuse. Mais existe-t-il d’autres facteurs qui pourraient jouer dans la prise de poids ? Le stress peut-il avoir un impact sur l’accumulation des graisses ? Des études ont montré qu’un stress mal géré peut entraîner une prise de poids, notamment au niveau de l’abdomen.

 

Stress et alimentation

Le stress peut se faire sentir de différentes manières sur notre alimentation. Tout d’abord, il agit parfois sur notre façon de manger. Le fait de sauter des repas ou de grignoter peut révéler un certain stress. De plus, l’équilibre des repas n’est souvent pas respecté. En effet, lorsque les individus sont soumis à des situations oppressantes, ils ont tendance à favoriser les aliments gras ou sucrés. Des effets se font aussi ressentir sur la digestion, provoquant des troubles intestinaux, et les sensations alimentaires sont perturbées comme la sensation de faim ou de rassasiement. Tout ceci peut contribuer à une prise de poids.

 

Une alimentation déséquilibrée peut générer du stress et augmenter davantage encore la prise de poids.

Si le stress peut déséquilibrer notre alimentation, l’inverse peut aussi se produire. Ainsi, une alimentation déséquilibrée peut générer du stress. Cela se produit lorsqu’on soumet notre organisme à un régime amaigrissant trop restrictif. Des carences vont apparaître et notre corps sera moins résistant aux attaques extérieures tels que les infections, le changement de température ou encore les infections.

 

Corpulence et résistance au stress

Des études ont montré que l’emplacement des graisses aide déceler si un individu est résistant au stress. Il existe deux formes de stockage des graisses, notamment chez les femmes. Celles dites « en poire » qui stockent leur graisse au niveau des hanches et des cuisses, et celles « en pomme » où l’on trouve la graisse sur le ventre.

Ainsi, le stress déterminerait la localisation du tissu adipeux. Et une prise de poids au niveau de l’abdomen tendrait à montrer qu’un individu est plus sensible aux situations de stress. Les individus « en poire » réagiraient donc mieux au stress que les individus « en pomme ». Cela serait dû, entre autres, à l’action d’une hormone, le cortisol, qui joue en rôle à la fois dans la gestion du stress ainsi que dans le stockage des graisses sur l’abdomen.

 

Le cortisol : hormone du stress et du stockage des graisses

Le cortisol, fabriqué par les glandes surrénales, est souvent appelé ‘l’hormone du stress’. Il fait partie des glucocorticoïdes qui participent à la réponse de l’organisme face aux situations de stress et permettent au corps de s’adapter. Ainsi, lors de stress intense ou répétitif, il y a production accrue d’hormones dont le cortisol.

 

Le cortisol agit au niveau de la prise de poids de l’abdomen

 

Le cortisol agit aussi au niveau du stockage du tissu adipeux au niveau de l’abdomen. C’est pourquoi un excès de cortisol amène à une prise de poids au niveau du ventre, et cela même sans apport calorique. Ainsi, savoir se relaxer pourrait jouer un rôle dans l’équilibre corporel.

 

La prise de poids chez l’homme et la femme

Les hommes et les femmes ne réagissent pas de la même manière pour ce qui est de la prise de poids ou de la gestion du stress. Néanmoins, le fait de prendre du poids au niveau du ventre, qui était jusqu’à présent plus caractéristique des hommes, s’étendrait aussi à la population féminine.

En effet, on peut remarquer aujourd’hui que les femmes sont touchées par le même stress que les hommes et la prise de poids sur l’abdomen se généralise. Ainsi, le nombre de maladies cardio-vasculaires telles l’hypertension ou les maladies coronariennes augmentent, ainsi que les personnes souffrant de diabète.

Savoir gérer notre stress peut donc aider à maitriser notre prise de poids et à nous assurer une vie plus saine. Identifier les causes du stress pour tenter les réduire ou apprendre à y faire face avec plus de sérénité peut contribuer au développement harmonieux de notre corps.

Suivez-nous:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *