Si nous savions toutes les peines et les souffrances présentes dans la vie de nos ennemis, cela désarmerait toute hostilité.

 

Ce sont les choses qu’on ne comprend pas et qu’on ne connait pas qui génèrent la peur, le stress, la haine ou encore l’angoisse.

Par exemple, il est facile de vouloir éviter une vieille dame aigrie, de médire derrière une jeune fille renfermée ou de mépriser un homme colérique.

Mais que peut-il bien se cacher derrière cela ? La perte d’un être cher ? Un père alcoolique ? Des soucis financiers ?

Plus nous apprendront à connaitre les gens, et plus nous seront capables de contrebalancer ces sentiments négatifs en développant des émotions comme la compassion, la tendresse et la sympathie.

Pour ce genre de personnes portant un lourd mal-être, il sera alors peut-être possible que notre présence devienne comme un baume apaisant, au lieu d’être une source de discorde.

 

 

 

Si nous savions toutes les peines et les souffrances présentes dans la vie de nos ennemis, cela désarmerait toute hostilité

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *