Le Burn-out

On entend souvent parler de burn-out dans le milieu professionnel, notamment dans les secteurs où le stress se fait davantage ressentir. A notre époque, le stress touche de plus en plus de secteurs et de personnes. De nombreuses enquêtes ont été réalisées sur le sujet et elles montrent que la tension croissante en entreprise pouvant entraîner beaucoup de maux est à prendre au sérieux.

 

Lorsque la tension s’accumule

Cette tension ressentie peut conduire à ce qu’on appelle le burn-out. Il correspond à un état d’épuisement profond qui laisse l’individu qui en souffre complètement vidé de l’intérieur. Ce n’est pas un phénomène qui se manifeste d’un seul coup. Il est plutôt le résultat d’une tension continue, ressentie sur une longue période, des mois ou des années, jusqu’à l’épuisement. Ce processus lent n’est donc pas forcément décelable tout de suite. Mais certains signes peuvent aider à déceler si l’on est en train de s’épuiser mentalement ou non.

Le burn-out se reconnait tout d’abord par une fatigue constante. A essayer d’atteindre des objectifs irréalisables, l’individu se fatigue et s’épuise mentalement, ce qui peut amener à des phases de déprime, de perte d’attention ou de motivation. Surtout lorsque les objectifs ne sont pas atteints. S’ajoutent alors un sentiment d’incompétence et une baisse d’estime de soi. Parfois même des troubles psychosomatiques peuvent apparaître comme des maux de tête ou de dos.

 

les deux principaux facteurs menant à un burnt-out sont une fatigue extrême et une irritabilité accrue.

 

Ainsi, une fatigue constante accompagnée d’une irritabilité de plus en plus marquée peuvent être les premiers signes d’un éventuel burn-out. De plus, le temps passé au travail peut être un bon indicateur. En effet, si on travaille de plus en plus sans pour autant voir notre rendement augmenté cela génère du stress. De plus, cela signifie que le temps passé avec nos amis ou notre famille diminue. Or un bon équilibre physique et mental dans la vie professionnelle mais aussi dans le domaine privé est primordial pour gérer au mieux les moments de stress et de tension rencontrés au travail.

 

Personne n’est épargné

Le stress est ressenti de manière différente en fonction du métier ou du secteur d’activité. Bien que toutes les branches professionnelles ne sont donc pas touchées de la même manière par le phénomène du burn-out, chacun peut néanmoins développer cette maladie professionnelle.

Des études ont été menées et ont révélées que les personnes les moins stressées en Europe seraient les ouvriers, les employés ou encore les militaires. A l’inverse, les techniciens, les cadres et les scientifiques seraient, eux, beaucoup plus concernés par le burn-out. Le poids des responsabilités pourraient être en lien avec la gestion du stress professionnel.

En effet, les salariés sont souvent mieux défendus que le cadres qui sont soumis souvent à un stress non négligeable que fait peser sur eux la hiérarchie et les nombreux objectifs de rendement à atteindre. La compétition amène une pression importante, à laquelle s’ajoute l’arrivée de jeunes diplômés qui fragilise la position des seniors dans les entreprises.

 

Le poids de la société

Le travail permet à chacun de trouver sa place dans la société et de s’accomplir en tant qu’individu en permettant d’élaborer son identité sociale. De nos jours, pourtant, le travail est souvent synonyme d’angoisse sur fond de crise économique. Ainsi, la hausse du chômage, les licenciements  et les brimades rencontrées sur le lieu de travail se multiplient et mènent de plus en plus de personnes vers le burn-out.

Ainsi, c’est tout un ensemble de facteurs qui joue sur les nerfs des travailleurs. Le travail est de plus en plus éprouvant et les marges de manœuvre de plus en plus petites. L’absence de dialogue et le manque de qualification ajoutent à la tension générale. Mais la conscience de ce mal-être augmente. Certaines entreprises mettent en place de nombreuses solutions.

 

Des solutions possibles contre le burn-out

Depuis 2002, de nouvelles lois sont apparues, notamment par rapport au harcèlement moral. Les employés sont mieux protégés et les employeurs sont dans l’obligation de mettre en place toute une politique de prévention en matière de santé physique mais aussi mentale. Ceci est aussi dans l’intérêt des entreprises.

En effet, les maladies professionnelles coûtent très chères et ont un impact sur le rendement de l’entreprise qui est alors moins compétitive. L’accès facilité à la formation peut aussi être une solution face aux tensions ressenties. Cela ouvre les perspectives des travailleurs et élargie leur champ de compétences.

Pour sortir du burn-out, il est donc aussi primordial de se faire aider. Des thérapies peuvent être entreprises. Cela peut aider à réévaluer les objectifs professionnels, les attentes professionnelles ainsi que les limites de chacun. Le dialogue est donc essentiel, ainsi que des objectifs réalistes pour retrouver un bon équilibre physique et mental.

 

Pour aller plus loin sur le Burn-out :

 

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *