Plein le dos du stress !

« J’en ai plein le dos ! ». Cette expression représente bien le poids qu’on peut porter quand les soucis, les problèmes et les tensions nous accablent. La raison en est que le stress a une grande influence sur cette partie de notre corps, en plus de nous déclencher des maux de ventre ou de tête. Il a donc la capacité d’être la source de grandes douleurs physiques qui se rajoutent à nos difficultés quotidiennes.

 

Le lien entre le corps et l’esprit

De nos jours, on connait beaucoup mieux le lien qui existe entre notre corps et notre esprit. Quand l’un souffre, l’autre ne tarde pas à en pâtir lui aussi. Il faut comprendre que notre organisme utilise parfois la douleur comme un mode de communication pour nous faire comprendre que quelque chose ne va pas. Et cela peut avoir un rapport avec nos limites, nos émotions ou toute autre chose.

On retrouve aussi ce lien dans les cas de développement de TMS, au travail. Voilà pourquoi il est intéressant lorsqu’on a mal au dos de prendre en compte l’aspect émotionnel, tout autant que l’aspect physique, dans le traitement de cette douleur. L’aide d’un thérapeute peut  être tout à fait appropriée, de même que toutes les formes de médecine douce qui prennent en compte à la fois le corps et l’esprit.

 

La sensibilité du dos

Mais pourquoi le dos est-t-il plus sensible qu’une autre partie du corps ? Il existe plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, il fait partie des régions de l’organisme qui se crispent sous l’effet des tensions dans le but de se protéger, il a donc la capacité en quelque sorte de ‘stocker’ le stress. Malheureusement, à la longue, cela fatigue les muscles qui n’éliminent plus les toxines et la douleur s’installe.

 

L'accumulation de stress peut déclencher un mal de dos

 

De plus, le corps a tendance à adopter certaines postures souvent néfastes face aux difficultés de la vie. On peut ainsi déceler que quelqu’un va mal quand on le voit voûté, replié sur lui-même, les épaules crispées. Cela favorise l’installation de mauvaises tensions. A cela s’ajoute un mode de vie sédentaire et le manque de sport.

Enfin, on entend souvent parler du diaphragme comme étant un nœud émotionnel. Lorsqu’on stress, notre respiration en est impactée et cela touche ainsi le diaphragme qui est lié à la région dorso-lombaire. Et d’un coup toute cette partie ne fonctionne plus normalement et notre dos devient donc plus sensible aux effets du stress.

 

Comment y remédier ?

Pour soulager le mal de dos, on peut évidemment essayer de réduire sur les symptômes, mais on peut aussi travailler sur les causes et tenter de diminuer notre stress. Ce qui, sur le long terme, est très intéressant. On peut donc déjà dans un premier temps commencer par extérioriser ses sentiments. En arrêtant de prendre sur soi constamment et de verbaliser les problèmes, on peut réussir à trouver la cause précise de notre stress.

Des fois, le problème est que les tensions s’accumulent tout simplement parce qu’on ne fait rien pour les faire sortir. On peut alors se mettre au sport, qui ne soit pas contre indiqué pour le mal de dos, comme la natation, ou se tourner vers les massages. Ces solutions simples sont souvent très efficaces pour soulager la douleur. Enfin, il ne faut pas hésiter à s’aérer l’esprit et trouver des activités qui nous détendent. Plus notre esprit sera calme et posé, et plus notre corps ira mieux.

 

Pour aller plus loin :

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *