Tabac : une réelle source de stress ?

On entend souvent dire que fumer permet de réduire les tensions, ou en tout cas c’est ce que disent tous les fumeurs. Cependant est-ce possible qu’une activité engendrant de la dépendance puisse dans le même temps abaisser le niveau de stress ? Voyons en détail les effets du tabac sur notre stress.

 

Effets ressentis par le fumeur

Plus le temps d’attente entre deux prises de tabac sera long et plus l’effet de manque se fera ressentir. De plus, le fumeur aura l’impression d’être plus sensible aux effets du stress. La nervosité augmentera ainsi que l’irritation et les problèmes de concentration par exemple. Le fumeur, sous tension, se persuadera aussi que le moment tant attendu de pouvoir enfin prendre une bouffée lui permettra de se sentir mieux et de faire diminuer la pression.

Mais ce ressenti de bien-être est aussi dû à tout l’environnement de détente associé souvent au moment des pauses cigarette, notamment quand on est sous pression au travail. En effet, prendre du temps pour fumer du tabac est une occasion de briser la routine, de faire une pause ou encore de rencontrer d’autres personnes. De plus, cela comble aussi un manque : celui de la nicotine. Cette substance qui semble provoquer un effet apaisant sur le moment est en fait une des causes les plus grandes de stress des fumeurs.

 

L'environnement lié au tabac peut être propice à la détente

 

Effets réels causés par la nicotine

La nicotine du tabac rend dépendant. Ainsi, donner sa dose de nicotine au cerveau régulièrement provoque un soulagement qui n’est en fait qu’un leurre, un faux sentiment de détente. Plus les heures passent et plus le manque de nicotine se fera ressentir. Le fumeur pensera que son environnement le rend stressé alors qu’il est en fait en train de ressentir l’effet de manque causé par la nicotine. Il rentre donc dans un cercle vicieux.

Ainsi, même si la cigarette donne l’impression d’abaisser les tensions  et d’éliminer des sensations désagréables par son action sur l’hypothalamus, elle a en réalité des effets négatifs. La nicotine et l’oxyde de carbone vont augmenter le taux d’adrénaline et accélérer l’épuisement. Le corps sera moins performant et la sensation de stress accrue.

 

A voir aussi : Alcool : efficace pour lutter contre le stress ?

 

Se déstresser sans tabac

Décider d’arrêter de fumer est un bon moyen de lutter contre le stress. Dans un premier temps, le fumeur aura néanmoins à combattre sa dépendance. Cela risque d’augmenter considérablement sa nervosité et son irritation. Mais passer cet état de sevrage, la sensation de manque se fera de moins en moins ressentir.

Pour aider durant tout ce processus, une aide d’un spécialiste peut être envisagée. Un médecin ou un psychologue pourront aider à faire face au manque et au stress qu’il engendre. En effet, ils sauront donner les conseils adéquats pour changer en profondeur les mauvais comportements et habitudes nuisibles. Des exercices de relaxation peuvent aussi améliorer le quotidien, aider à passer la phase de sevrage et retrouver une meilleure hygiène de vie avec moins de stress.

 

Pour aller plus loin :

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *