Stress post-traumatique

L’état de stress post-traumatique, appelé aussi PTSD (Post-traumatic Stress Disorder), est provoqué par un événement traumatique. Le sujet a vécu ou assisté à un ou plusieurs événements impliquant pour soi ou pour autrui, une menace réelle ou évaluée, mettant en danger la vie ou l’intégrité physique. Le stress post-traumatique peut aussi être ressenti lorsque l’individu a été sujet à un sentiment de peur intense, de désarroi ou d’horreur.

 

Différentes réactions en fonction des individus

Cet état de stress post-traumatique dure au moins 1 moins, ou plus. Le stress post-traumatique peut aussi avoir un début retardé, l’installation des symptômes ayant lieu six mois au moins après le traumatisme. Chacun réagi de manière différente aux traumatisme en présentant ou non un stress post-traumatique. Néanmoins, on peut noter certaines caractéristiques particulières  liées  à la culture et à l’âge. En effet, même si cela ne peut être considéré comme une règle, il semblerait que les individus confrontés à des situations d’instabilité sociale ou à des conflits civils développeraient plus ce genre de stress. De plus, les enfants y seraient aussi plus sensibles.

 

Les personnes souffrant de stress post-traumatique sont très sensibles aux moindres détails pouvant rappeler le traumatisme

 

Les symptômes divers du stress post-traumatique

Les personnes souffrant de stress post-traumatique sont très sensibles aux moindres détails pouvant rappeler le traumatisme subi et peuvent être sujet à des rêves répétés. Une détresse intense peut s’installer. Ces personnes adoptent alors souvent un comportement d’évitement pour fuir ces réminiscences : efforts pour éviter les pensées, incapacité de se rappeler un aspect important du traumatisme, sentiment d’être détaché des autres, etc…

Le stress post-traumatique peut se manifester aussi par :

  • un dérèglement hormonal
  • des troubles du sommeil
  • une forte irritabilité
  • des difficultés de concentration
  • des réactions de sursaut exagérées

Le stress post-traumatique provoque une souffrance significative et même devenir un handicap pour toutes activités sociales, professionnelles ou de loisir.

Une aide professionnelle permet de diminuer plus rapidement les effets d’un stress post-traumatique. Néanmoins, il est aussi possible de s’en sortir seul et de retrouver des conditions de vie satisfaisantes. Il est toutefois essentiel d’accepter de se faire aider si la situation ne semble pas s’améliorer.

 

Pour aller plus loin sur le stress post-traumatique :

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *